fbpx

PROJET HERMIONE 2022

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

APPELS AUX RENFORTS

LE DÉLESTAGE DE L'HERMIONE

[Toulouse – France] – Chers amis, l’Hermione a besoin de vous !

L’Hermione, qu’est-ce que c’est ?
L’Hermione, c’est la plus grande réplique navigante au monde d’une frégate du 18ème siècle. Elle appartient à l’association Hermione – La Fayette, qui en est aussi l’armateur. L’association Hermione – La Fayette a aujourd’hui 4 missions : accueillir les visiteurs pour transmettre la passion qui l’anime ; entretenir la frégate pour qu’elle continue à naviguer ; organiser et préparer les futures navigations (notamment le voyage en Europe du Nord « Hermione – Explore France ») ; former grâce au formidable outil de savoir-être qu’est L’Hermione et grâce aux savoir-faire développés autour d’elle. L’Association fonctionne grâce à une équipe d’une trentaine de salariés épaulés par près de 300 bénévoles.

Pourquoi L’Hermione a besoin de votre aide en 2022 ?

En 2022, L’Hermione est en Grand Carénage au port de Bayonne à Anglet. Après 22 000 miles parcourus, elle a pour la première fois besoin de réparations d’envergure sur sa coque. L’équipe technique de l’Association est mobilisée au port de Bayonne pour réaliser ces travaux, avec le soutien d’entreprises spécialisées. Pour procéder aux réparations de la coque, de nombreuses pièces du navire doivent au préalable être déposées : safran, moteurs, mâts… mais aussi le lest ! L’Hermione compte en effet 220 tonnes de lest composé de 18 000 gueuses de fonte de 12 kg chacun. Les bénévoles de l’Association sont mobilisés pour ce type d’opération, mais des renforts supplémentaires permettraient d’être encore plus efficaces !

L’Hermione fait appel à votre soutien pour participer aux prochaines missions délestage sur les week-ends du 14 -15 mai (COMPLET) et le 11-12 juin 2022

L'HISTOIRE DE L'HERMIONE

L’Hermione a été construite au sein de l’arsenal de Rochefort, qui a vu naître 550 unités sous forme de vaisseaux, frégates, corvettes et autres embarcations, entre 1666 et 1927. Sous Louis XIV et avec l’impulsion de Colbert, secrétaire d’Etat de la Marine, la France se dote d’une véritable flotte de guerre et marchande pour concurrencer les flottes anglaise et hollandaise et conquérir de nouveaux territoires. En 1666, Rochefort est choisie pour l’implantation d’un arsenal entre Brest et Bayonne, sur les rives de la Charente.

Pendant 250 ans, la vie de l’arsenal est rythmée par la construction de navires de guerre pour la marine française. L’arsenal représente un lieu d’échanges et de mouvements, où vont se concentrer les activités techniques. Rochefort est une cité d’innovation, d’expérimentation qui s’adapte sans cesse aux contraintes de son environnement et aux mutations industrielles de son époque. Au cœur de cet espace, l’Hermione voit le jour, témoin de son époque à la fin du XVIIIe siècle. La construction de la frégate correspond à l’apogée de la marine à voile, une époque glorieuse où la flotte française remporte des victoires décisives, notamment lors de la guerre d’indépendance américaine.

LA RECONSTRUCTION DE L'HERMIONE

C’est au début des années 1990 que naît l’idée de reconstruire L’Hermione, suite à la réhabilitation de l’arsenal rochefortais. Cette reconstruction s’inscrit dans un long processus de réappropriation par la ville de Rochefort de son patrimoine maritime, commencé dès les années 1960 avec la restauration de la Corderie Royale. Le choix se porte sur un des navires les plus emblématiques de l’arsenal : L’Hermione. Trente ans après le début du projet, le succès est incontestable. La nouvelle frégate a su rallier l’ensemble des acteurs du territoire, de la ville de Rochefort à la Région Nouvelle-Aquitaine en passant par le Département de Charente-Maritime.

Le défi pour l’association est de reconstruire une frégate du XVIIIe siècle selon les techniques de l’époque, tout en prenant en compte les données techniques modernes pour que le navire soit habilité à naviguer. C’est un véritable challenge qui se pose alors face aux multiples problèmes posés par la nature du chantier : réunir les savoir-faire capables de reproduire les pratiques anciennes, garantir la sécurité du public, respecter le site de l’Arsenal classé aux monuments historiques, pérenniser les différentes étapes de construction, former un équipage habilité à faire naviguer ce type de bateau.
 
Depuis 2014 et ses premiers essais réussis en mer, la frégate est aujourd’hui la plus grande réplique navigante au monde. Un pari certes un peu fou initié par des passionnés de patrimoine, d’histoire et de mer, mais désormais un pari réussi !

MISSION 2022 : LE DÉLESTAGE

Dans ce chantier, nous lançons des travaux jamais effectué auparavant et certains nécessitent du renfort dans nos équipes bénévoles et tout particulièrement le délestage.

Il faut savoir que pour naviguer, notre belle frégate est alourdie de 220 tonnes de lest dans les fonds, sous forme de gueuses de fontes de 12Kg. Ce lest nous masque certains bois et nous empêche de pouvoir réparer certaines zones et nous devons donc le déposer. Pour cela, pas trente mille solutions : une chaine humaine de 60 personnes pour évacuer, gueuse par gueuse, ce poids gênant jusqu’au quai.

Nous organisons donc des « week-end déléstage » les 14 et 15 mai (COMPLET), et 11 et 12 juin pour mobiliser nos bénévoles, salariés et des renforts, vous !

Sachez que lors du premier week-end, avec le renfort des espoirs de l’Aviron Bayonnais, nous avons sortie 40 tonnes, record à battre !

QUESTIONS - RÉPONSES

Ou se trouve le chantier ?
Le chantier se trouve au Port de Bayonne, 12 avenue de l’Adour, 64600 Anglet

Quelle condition physique ?
Il faut être en bon état physique car porter 12Kg une fois, ça va… 400 fois, ça commence à tirer !

Quels sont les horaires de travail ?
Les journées de travail sont de 8h30 à 17h00, samedi et dimanche.
Il est possible de s’inscrire sur l’une ou l’autre des journées, mais le mieux ce sont les deux jours, bien sûr.

L’hébergement ?
Il est possible d’être hébergé à bord de la frégate le samedi soir (serviette de toilette et duvet à prendre) – attention, c’est rustique.
Si certains doivent arriver le vendredi soir, le signaler.

Restauration ?
La restauration est prise en charge le samedi midi et soir, le dimanche midi.
Nous vous proposerons une visite de la frégate le samedi en fin de journée, puis un repas festif.

Maillot de bain et claquettes ?
Une autre fois peut-être. Il faut prendre une tenue de chantier et si possible des gants de travail ainsi que des chaussures de sécurité, sinon nous les fournirons.

Petit week-end en famille ?
Pas vraiment car nous sommes sur un chantier, avec la possibilité de se blesser. Il ne faut que des personnes majeures et qui viennent pour aider au délestage.

Vous souhaitez en savoir plus sur cette mission ou proposer un sponsor ?
Contactez Chantal Thouvenot par e-mail (chantal.thouvenot@hermione.com) ou par téléphone : 06.30.75.24.30

INSCRIPTION : MISSION DÉLESTAGE DE L'HERMIONE

Après votre inscription, un équipier de l’Hermione vous contactera soit par téléphone ou par e-mail pour valider votre venue. En effet, nous devons monitorer toutes les demandes, gérer le quota des bénévoles et préparer votre assurance (offerte).

Les informations que vous communiquez sont collectées et traitées exclusivement par la société L’Argonaute aux fins de gestion des clients et prospects, conformément à la réglementation applicable à la protection des données à caractère personnel (RGPD). Elles sont destinées au service Commercial et Marketing et seront conservées pendant 3 ans. Les informations signalées par un astérisque (*) sont obligatoires. Aucune divulgation ou cession de ces informations n’est réalisée par la société L’Argonaute. Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification et d’opposition à par courrier postal au 14 rue Hermès, 31520 Ramonville St Agne.